Que deviendra le kitesurf dans quelques années ?

Apparu il y a quelques décennies sur nos plages, le kitesurf a su conquérir de nombreux amateurs. Qu’il soit pratiqué régulièrement ou seulement pendant les vacances, le sport a su trouver sa place. Même si quelquefois la Fédération Française de Vol Libre et les autorités locales montrent du doigt cette pratique, elle n’en reste pas moins très appréciée. Mais cela va-t-il durer ?

Pourquoi le kite peut-il durer ?

Tout amateur de sport outdoor le sait, c’est avant tout la liberté dans un décor de rêve qu’il recherche. Et le kitesurf lui offre cela. Planche sous le bras, on va affronter les éléments (mer, plan d’eau douce, vent) et se surpasser.

Ce sport est donc une possibilité intéressante pour s’évader du quotidien. On voit de plus en plus de personnes s’initier et apprécier ces moments où on doit ne faire qu’un avec son aile.

Le kite est une pratique qui a même réussi à franchir les portes du Comité International des Jeux Olympiques. En effet, le CIO a accepté la participation des kitesurfeurs aux JO de 2024 en France. Le sport fera partie des disciplines de la voile, au même titre que le catamaran ou le dériveur.

On peut alors parier qu’il va connaître un regain d’intérêt auprès du public qui pourra assister à une compétition spectaculaire. La FFV parie d’ailleurs sur un regain d’intérêt des plus jeunes et espère de nombreuses inscriptions dans les différents clubs.

D’autres événements attirent de plus en plus de curieux et d’amateurs comme le Festikite (une rencontre internationale qui a lieu tous les ans à Montpellier) ou le Mondial du Vent qui a lieu à Leucate. De nombreux groupes publicitaires couvrent ces événements et améliorent là encore la connaissance du sport par le plus grand nombre.

Autre fait qui participe au succès du kitesurf, le matériel qui de jour en jour s’améliore grandement. Des marques comme DUOTONE ou ION travaillent sans cesse pour innover et offrir un matériel de plus en plus pointu et sûr.

On voit aussi une augmentation des pratiquants sur les spots français, mais aussi du monde entier. Les écoles de kite connaissent beaucoup de succès et il n’est pas rare qu’en été, les stages soient complets longtemps à l’avance.

Alors pourquoi cette discipline ne durerait-elle pas ?

Pourquoi le kite peut-il être oublié ?

Plusieurs raisons peuvent faire pencher la balance vers la « disparition » de cette pratique.

Revenons quelques instants sur l’équipement. Pour pratiquer il faut une aile, une planche, une barre et un leash, un coupe ligne. Il faut aussi une combinaison néoprène, un casque, un gilet de flottaison, un harnais, des gants néoprène, des chaussons ainsi qu’un anémomètre. La quantité de matériel et le coût des différents éléments peuvent refroidir certains pratiquants débutants. Il faut, par exemple, dépenser au minimum 200 euros pour la planche et 100 euros pour la combinaison.

C’est un sport qui paraît très physique et cela peut aussi rebuter. Tant que l’on n’a pas pratiqué, on imagine que le kite demande une force et des qualités physiques importantes. Et cela fait peur.

Autre élément qui peut inquiéter : pratiquer le kitesurf, c’est se transformer en mât vivant qui va maintenir une aile parfois très chahutée. Cela semble particulièrement dangereux. Tous ceux qui n’ont pas déjà essayé ont l’impression que c’est un sport difficile et risqué. Voilà une des raisons majeures pour lesquelles le kite risque de rester une pratique de niche peu répandue.

Trouver un spot libre d’accès peut aussi s’avérer difficile sur certaines plages. Les édiles privilégient en effet les vacanciers qui profitent du soleil sans bouger. Le partage des espaces est alors compliqué et bien souvent, c’est le kitesurfeur qui laissera place et devra trouver un spot plus isolé (et sans aucun doute moins facile d’accès). D’autant que les associations vertes peuvent se mêler au débat et considérer que c’est une pratique non écolo !

Alors quel est l’avenir du kitesurf ?

Le kite est un sport passion qui permet de se dépasser et de s’amuser avec les éléments naturels. Mais c’est aussi un sport technique qui ne peut être pratiqué sans avoir reçu des cours par des professionnels. Ici, il ne suffit pas de courir après une balle pour s’amuser !

Et tout le problème est là. Pour durer, un sport doit être pratiqué par de nombreuses personnes, facilement.

Tant que les a priori auront la peau dure, le sport va rester confidentiel. Et c’est particulièrement dommage. Car c’est une pratique plus qu’agréable à faire, mais aussi à regarder. Alors, tant pis si le kite ne devient pas aussi populaire que le foot ou le rugby ! Ceux qui le pratiquent le savent bien, c’est un sport exceptionnel et cela le restera !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contact us

Give us a call or fill in the form below and we'll contact you. We endeavor to answer all inquiries within 24 hours on business days.
[contact-form-7 id="5208"]